Exploitation, oppressions, discriminations et… émancipation

Notre combat quotidien s’alimente de nos résistances à toutes les formes d’oppression. Lorsqu’on est femme, immigré, handicapé, jeune, homosexuel (le)s, ou de tout autre statut, on subit des formes d’oppression qui peuvent prendre la forme de discriminations, de traitements différenciés et inégalitaires, de contraintes plus physiques, d’assignations à des tâches spéciales, de formes de mépris. Ces situations s’appuient souvent sur l’idée d’une « nature » particulière qui justifierait, y compris aux yeux des opprimés, l’oppression.

Comment se croisent et s’organisent les différentes oppressions ? Quelles sens prennent-elles dans la société capitaliste ? Comment bâtir des résistances collectives ? Pour répondre à ces questions, nous nous appuierons spécialement sur la notion de rapport social.

  • 1/ Différentes formes d’oppressions se combinent
  • 2/ Différencier oppression et exploitation
  • 3/ Discriminations, rapport à l’égalité
  • 4/ Résistances
    • a/ Les différentialistes, identitaires.
    • b/ Les assimilationnistes
    • c/ La position Lutte de classe.
  • 5/ L’auto-organisation comme axe stratégique
PDF - 89.1 ko
le texte introductif
PDF - 1.5 Mo
Documents illustratifs

Publié le 2 septembre 2010