Intersexe

Les enfants naissant intersexe (cad avec un sexe ne pouvant être strictement défini comme fille ou garçon) sont plus nombreux qu’on ne le pense, ils constituent environ 2% des naissances.
Actuellement, l’intersexualité est considérée comme pathologique par les médecins, qui ne se privent pas de décider du sexe de ces enfants et de façonner à coups de scalpels et de traitements hormonaux ce qu’ils considèrent comme un sexe « standard », et ce, sans l’avis de l’enfant ni le consentement éclairé des parents. Comment accepter cette domination médicale du corps de ces enfants et adolescents ? Comment définir un sexe « normal » ? Et si l’on comprenait l’intersexualité comme un produit de la hiérarchie rigide binaire hétérosexiste ; que l’on acceptait de voir ces sexes comme autant de multiples variantes d’anatomies saines ; alors on ouvre la possibilité de remettre en cause ce système normatif binaire du sexe et du genre et de s’y opposer.

Dans le document écrit, nous vous proposons une présentation de la question (historicité du traitement de l’intersexualité, rapport à la normalité, traitement de la question par les mouvements féministes et queers…).

PDF - 354.2 ko
intersexe

Publié le 29 avril 2012